Los Cabos, Mexique, Day Two

(si vous saviez comme je me force à écrire)

Je m’étais donc arrêtée à la fin du premier jour au Mexique, si je me souviens bien.

Je me réveille au son des vagues, la vie est belle. Même si ma gorge me fait un mal de fou et que j’ai du mal à parler. Drea me donne un des antibiotiques qu’ils ont acheté la veille avec Chad. Les enfants et lui partent les premiers à la piscine, je le suis peu de temps après, sauf que je me rends compte que je ne sais pas où se trouve la piscine où ils vont. Donc je remonte dans la chambre et attends, sur le canapé, que Drea soit prête à partir. Je commence à avoir des espèces de bouffées de chaleur et des crampes à l’estomac. On sort dans le couloir, et je commence à me sentir nauséeuse. Je le dis à Drea alors qu’on continue dans le labyrinthe de couloirs menant à l’ascenseur, puis dehors. J’essaye de lui décrire ce que je ressens, mais c’est assez dur puisque que ça empire de façon continue. Un truc qui n’est pas passé hier au diner ? Non parce que je me sentais bien. Règles ? Pas possible. Elle prend mon pouls (mon cœur battait super vite), je suis moite, chaude et tremblante. J’ai envie de vomir. On va s’assoir dans le lobby mais ça ne s’arrange pas. Elle me dit qu’il vaut mieux que ça sorte, que je devrais me faire vomir, mais non, je ne peux pas. Surtout que ça fait 5 ans que j’ai pas vomis, (que j’ai un pari à tenir avec Paum) et que… bah j’aime pas vomir et je peux pas me forcer. Je vais quand même dans les toilettes parce que ça ne va vraiment pas. Je m’assois par terre et là Drea me dit que ça doit certainement être une réaction à l’antibiotique qu’elle m’a donné. Elle me laisse quelques minutes pour voir s’il y a un médecin quelque part. Haut le cœur de mon côté, mais rien ne sort. Elle revient, me dit qu’il y a un docteur dans l’hôtel mais qu’elle veut aller prendre la boite d’antibiotiques pour la montrer au médecin. La nausée commence à passer, elle revient avec un fauteuil roulant parce que je suis trop faible pour marcher les 5min jusqu’au médecin.

Arrivées là-bas, je me sens beaucoup mieux. Je ne suis plus nauséeuse, je n’ai plus trop chaud, je ne tremble plus. On décide de quand même me faire consulter au cas où, même si c’est 100$ la consultation. Le médecin parle à peine anglais, on a dû mal à la comprendre. Elle prend ma tension, nous sort le résultat en espagnol ; que j’ai pu traduire à Drea. J’ai une tension très basse, et je suis déshydratée donc c’est pour ça que mon corps a fait une mauvaise réaction à l’antibiotique, qui est bon pour ce que j’ai. Elle me prescrit deux, trois trucs différents qu’on ne trouve pas à la pharmacie de l’hôtel donc Drea se démerde pour me trouver des équivalents et m’achète deux boissons immondes mais super hydratantes avec plein de trucs dedans, que je dois absolument boire aujourd’hui (et des chips parce que j’avais besoin de sel). Elle veille bien à ce que je boive la potion. Je la remercie une centaine de fois d’avoir été là et de s’être inquiétée pour moi sans non plus être trop paniquer et exagérer. On rejoint Chad et les enfants à la piscine et je me pose sous un pare-à-sol parce que je suis censée éviter le soleil.

Sauf que moi qui adore l’eau, c’est pas possible, surtout quand je me sens bien, alors je les rejoins rapidement dans l’eau. Je nage pas mal avec les petits, Chad me demandant toutes les 5min si je vais bien, et me disant qu’il ne faut pas que j’en fasse trop, qu’ils ont peur que j’en fasse trop et ça serait peut-être bien si j’allais me reposer à l’ombre, mais bon, je fais ce que je veux, ce ne sont pas mes parents (leurs mots, pas les miens). Je les écoute, surtout après que Chad me disent « Imagine si tu meurs, on dirait quoi à tes parents ? On était au Mexique et… elle est morte. Désolé… Mais vous avez une autre fille ! Ils nous détesteraient. Et je pense qu’on aurait plus le droit d’avoir d’au pairs. « S’il vous plait, on en a eu 4, il n’y en a qu’une qui est morte, promis on prendra bien soin de la prochaine » », bref. Je me repose pas longtemps, juste histoire de, et retourne nager avec les petits qui progressent de jour en jour, alalala.

On sort manger en ville le soir. Je ne sais jamais quoi commander dans les restos ici, encore pire qu’en France, je sais pas pourquoi. Je prends trente ans à me décider. Mais ce qui est bien avec eux, c’est que très souvent, on prend plusieurs plats différents et on partage. On partage une fondue au fromage, du homard ce soir-là, et j’ai des crevettes à la noix de coco que je partage avec Chad. Tous les serveurs applaudissent à chaque fois que quelqu’un prend place à une table. Deux mexicains viennent nous jouer Hotel California et Sweet Caroline à la table, c’était trop drôle parce qu’ils ne maîtrisaient pas tellement l’anglais.  On passe une bonne soirée, on discute, on rigole, Jason dit à ses parents qu’ils ne sont vraiment pas gentils avec lui parce qu’il ne peut pas avoir d’homard entier mais que la queue parce que le restaurant ne fait pas d’homard entier. (C’est un gros problème qu’il a en ce moment, ce petit. Dès qu’il n’a pas ce qu’il veut, qu’on ne fait pas ce qu’il veut ou autre, il dit qu’on est vraiment pas gentil avec lui, qu’on est méchant, et vas-y que je te sors des larmes de crocodiles. La dernière fois qu’il m’a fait ça j’ai « dit » merde (j’ai pas vraiment dit ça, naméoh) et je me suis un peu énervée et j’ai tenté de lui expliquer mais non… il utilise ça comme outil pour arriver à ses fins et il n’a aucune notion de ce qui est la gentillesse et de la chance qu’il a (ce soir-là au restau, je lui ai parlé des enfants qui ne peuvent pas partir en vacances, où qui n’ont rien à manger etc… chose que ses parents devraient faire btw) mais on va essayer de travailler sur ça avec mes hosts. (wow, ça c’était de la parenthèse)). Jessica quitte la table sans rien dire pour aller danser un peu plus loin le long de la marina (à quelques mètres hein, pas plus de 4), c’était assez marrant.

On rentre, Chad et Drea couchent les petits et partent se promener. Je me pose sur mon balcon privé et vous écrit le premier article. Vers 23h30, Jason se met à hurler et pleurer, je cours le voir et c’est ses poussées de croissance. Il a de grosses douleurs dans les jambes quand il a des poussées de croissance (je ne suis pas du tout certaine d’utiliser le bon vocabulaire, trop habituée à entendre et dire ‘growing pains’). D’habitude il prend un médicament pour enfant pour soulager la douleur, sauf qu’on en a pas. J’essaye de le calmer mais il ne se calme pas. Mon portable ne captant pas, je tente de joindre C&D via le téléphone de ma chambre mais je n’y arrive pas, et je n’arrive pas à appeler la réception non plus. Je lui donne un verre d’eau, lui propose à manger…et finalement, au bout de 10min, il me dit qu’il veut retourner au lit, que ça va mieux, et deux minutes plus tard, il dort profondément. Je veux attendre que Drea et Chad rentrent pour leur dire avant de me coucher sauf qu’il est 1h30 et je suis crevée alors je leur laisse un mot et vais me coucher (je les entends rentrer vers 2h)

Publicités

6 commentaires sur “Los Cabos, Mexique, Day Two

  1. Calou dit :

    OMG le truc que Chad a dit si tu mourrais xD

    Et le paris avec Paum c’est comme dans HIMYM ? =D Ca devait être trop flippant de te sentir comme ça n’empêche =’O

    • chachouille dit :

      Ouais c’est un peu ça! En fait, la dernière fois qu’on a toutes les deux vomi était en avril 2006, donc on attend de voir qui revomira le première haha

  2. AnneChaa dit :

    haha, le pari m’a aussi fait penser à HIMYM x)
    En tout cas c’est flippant éè Mais tant mieux si c’était juste passager :3
    Et j’ai regardé les photos sur Fcb, c’est trop trop joli, ça donne envie (comme d’hab :P) *_*

  3. Huuu, j’espère que ça va mieux et que ça arrivera pluuuuuuuus D:
    En tous cas à part ça ça avait l’air bieeeeen *o*
    Et tes hosts roxent ^_^
    Bisouuuuuus !

  4. paum dit :

    « Surtout que ça fait 5 ans que j’ai pas vomis, (que j’ai un pari à tenir avec Paum) » MDRRR t’inquiète, dès que j’ai envie de vomir au point de quasiment me convaincre de me forcer à le faire, je me remémore notre pari et NON, c’est totalement inconcevable que je perde ce pari :D (on est sales quand même hihihi)

    <3 <3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s