Where best friends are made

Vendredi, après être allée chercher les petits à l’école et jouer au papa/maman (la maman étant incarnée par Jessica et l’enfant par moi même) en attendant que Drea soit prête; on est tous parti au « camp », leur maison de campagne. Première fois pour moi, alors qu’ils y ont passé tous leurs week ends cet été. Je pars de mon côté, avec Ruby parce que je ne peux pas rester tout le week end et doit repartir le soir. La route est looooongue, y’a des bouchons, c’est chiant, fait trop chaud mais avec la clim fait trop froid, et le soleil il est pénible, pis merde j’ai faim (ça m’apprendra à ne pas luncher avant de partir faire 2h de route). Du coup je suis sortie de l’autoroute direction trou du cul of the world, à la recherche d’une station essence ou truc du genre histoire de m’acheter un petit snack. Je me suis perdue, mais j’ai trouvé après tant bien que mal et hop, c’est reparti.

Sortie à Healdsburg, puis une quinzaine de kilomètres sur la nationale et dieu que c’était beau. Des vignes à perte de vue (on se serait cru en Bourgogne) entourées de montagnes (ah bah non on est bien en Californie finalement). J’avais envie de m’arrêter prendre des photos tous les 300m mais je ne pouvais pas parce que je savais que mes hosts étaient déjà arrivés (parce que j’avais dû m’arrêter prendre de l’essence et manger, et qu’ils roulent comme des fous). J’ai fait une mini pause pour prendre une photo, rien qu’une seule et j’ai repris la route. J’ai zappé la boite au lettre, donc demi tour chez des gens (hel-looooo) et j’ai enfin trouvé : c’est tout comme je me l’imaginais. Tu roules sur une mini route au milieu des arbres et d’un coup t’arrive devant la maison, en bois, type chalet dont l’intérieur est trop joli, et le terrain est immense et ensoleillé. Superbe. Je surveille les petits qui jouent sur le trampoline pendant que C&D font je ne sais quoi, puis je joue un peu avec eux, ils vont dans le jacuzzi puis on les pose devant la TV avec leur diner. Jason choisit un dessin animé qui fait trop peur alors que je lui ai dit une bonne dizaine de fois qu’il allait avoir peur et qu’il devrait choisir un autre film, mais non non, monsieur n’aura trop pas peur (lolilol, c’est qui qui se fait pipi dessus de Mathilda HEIN?) bon du coup au bout de 15min je décide qu’il suffit et j’arrête le film et leur mets un épisode des Little Einsteins qu’ils adorent tant, puis dodo!

Drea revient avec ma voiture (elle était allée faire les courses) et moi je suis liiiiiiiibre! J’ai mis à peine plus d’1h pour rentrer à la maison (j’avais mis un peu plus de 2h à l’aller) donc c’est cool et pis je vais dodo parce qu’il est tard et que demain je me lève tôt!

Samedi donc, je me prépare à aller à mon premier cours de Digital Photography for Travelers (Photo numérique pour voyageurs) au College of Marin. Le truc est tellement mal indiqué j’ai cru mourir. Je suis bien les directions que le site de l’uni donne, je me gare là où qu’il m’a dit de me garer… et après? Il est où le bâtiment? Je perds 20min à le chercher, et ça serait vraiment plus pratique s’il y avait des panneaux ou le nom noté de façon apparente sur les bâtiments, mais bref, je trouve pile 2min avant le début du cours. Y’a que des madames de 35 à 65 ans, wéé. Le cours commence et je déchante très très vite. Le prof, photographe apparemment pro, est bien sympa certes mais quel imposteur! Il disserte pendant plus de 30min sur sa vie à lui et sur ce qu’il faut apporter avec soi quand on voyage et faut toujours avoir plusieurs cartes mémoire blablabla, sans blague. Quand il commence enfin son cours je crois à une blague. Aucun conseil concret, réel pour prendre de meilleures photos, oh non non, le monsieur par contre, il te dit qu’il faut shooter en automatique, le mode manuel personne ne sait s’en servir et l’automatique c’est tout aussi bien, ou les modes prédéfinis tu vois. Prendre ta photo directement en noir et blanc? Diable jamais! Fais le à l’ordinateur, ça rendra ex-ac-te-ment pareil. Oh et vous avez vu comme je suis doué pour faire des diaporamas avec mon Macbook? Vous savez, moi j’ai tout vu tout fait, je sais tout, parce que oui, moi je suis aussi très imbu de moi même et très monsieur je sais tout. Monsieur, comment vous avez fait pour faire cet effet là? Comment aviez-vous régler votre appareil pour celle-ci? Oh ce n’est pas moi qui l’ai prise. Et celle-ci? Non plus. Et celle là? Si seulement! Parce que ne vous attendez pas à ce que je précise la source des photos que je vous montre par vingtaines, ou que je prenne la peine de vous préciser qu’elles ne sont pas miennes. Et la moche là? Ah bah celle-ci c’est la mienne, j’en suis très fière, je développe un nouveau style depuis trois ans, maintenant je fais de l’art moi tu vois, ce n’est plus de la simple photo. De la vanité mal placée en veux-tu en voilà. Ne vous inquiétez pas, vous allez apprendre à reconnaitre mes photos du reste. Vous voyez celles sur-exposées, sur-retouchées sur Photoshop et pleines de bruit? Ca c’est les miennes.

Si vous saviez comme j’ai prié pour être de retour devant Stuart, celui qui animait le cours de photo que j’avais pris au printemps. Stuart et ses merveilleux conseils; Stuart et sa modestie; Stuart et ses photos et exemples magnifiques; Stuart le vrai pro. J’étais aussi entourée de gens incroyablement doués et artistiques durant ce cours, ce qui me forçait moi, à essayer de me dépasser, à chercher plus loin, pour ne serait-ce qu’effleurer la plante de leurs pieds (ce qui n’est clairement pas le cas de ces dames qui boivent et se délectent des paroles de ce bon vieux Hank).

Le cours se finit au bout de 2h40, un peu en avance et je m’échappe aussi vite que possible. Surtout que j’ai rendez-vous avec Marion à Walnut Creek dans l’east bay donc ce n’est pas tout près. Des bouchons encore et toujours, et un peu plus d’une heure plus tard, j’arrive enfin! Le quartier commercial de Walnut Creek est très sympa, un peu comme le centre à Corte Madera mais en plus grand, et c’est très agréable. On va luncher tardivement au Cheesecake Factory (où tu dois choisir entre plat ou cheesecake parce que les deux c’est impossible), puis on va se balader et faire les magasins tout en discutant. On passe devant un magasin « Build a Bear » et on y entre, pour voir. Alors que je vous explique, Build a Bear est une chaine de magasin qui t’offre la possibilité de te créer ton propre ours en peluche. Tu lui choisis une peau, puis un cœur (tu dois faire un vœux, embrasser le cœur, le frotter contre ton nez, ta joue et ton oreille avant de le mettre dans ton nounours… non tu n’as pas l’air idiot du tout) et même une voix si tu veux, tu le remplis de laine, on te le coud, tu lui choisis des vêtements et accessoires et finis en lui créant son certificat de naissance. Ils mettent aussi un code bar à l’intérieur du nounours, comme ça si tu le perds, que quelqu’un le retrouve et l’apporte dans un des magasins de la chaine, tu seras prévenu! Build a Bear c’est un peu le truc que toutes les au pairs font à en croire les blogs et forums. Marion veut s’en faire un, moi j’hésite parce que c’est pas tellement donné mine de rien et que ça ne me tente pas des masses. Donc Marion fait le sien et on dirait de vraies gamines nous deux. On y peut rien, c’est l’ambiance, c’est la tonne de vêtements, on a de nouveau 6 ans et demi. Une vingtaine (ou plus) de minutes plus tard, Zack est né, c’est officiel. Et du coup, j’ai envie d’en faire un (c’est que Marion est très persuasive aussi), donc c’est reparti (une madame nous dit même « quoi, mais vous êtes encore là?? » (c’est vrai qu’on y est restées une éternité). Je mets trente ans à choisir une peau, puis des vêtements (j’hésitais entre marin et joueur des Giants (équipe de baseball de San Francisco). Je me décide finalement pour les Giants (comme Marion) parce que merde, faut quand même marquer le coup et le fait que je l’ai fait en Californie, c’est un vrai de vrai mon nounours. Que je baptise Eli (à prononcer i-l’ail) et même qu’en fait je l’aime d’amour, et on raconte n’importe quoi et on se prend pour des mamans. Des mamans heureuses parce qu’en plus, ces enfants nous font bénéficier d’une réduction chez Haagen Daaz.

Zack

Eli

On finit la soirée en allant voir 50/50 qui est vraiment bien et qui nous aura fait verser quelques larmes. Puis il est l’heure de rentrer chacune chez nous, parce qu’on a de la route mine de rien (surtout quand, comme moi, on se perd dans le maze d’Oakland (ya 42 000 autoroutes qui se rejoignent au même endroit, c’est incompréhensible et ça part dans tous les sens). Journée vraiment super sympa, même si Marion m’aura fait dépenser une tonne d’argent(!), on se revoit le week end prochain à Sanford pour un match de football américain, héhé.

Publicités

8 commentaires sur “Where best friends are made

  1. Youyou dit :

    Build A Bear ça a l’air trop coolos *-*
    Et j’suis trop jalouse pour 50/50 ;_; Novembre pour nous ;_;
    Et la description de ton cours de photo m’a bien fait rire même si du coup, ça craint du boudin que le prof soit naze ._.

  2. Le camp a l’air trop bien, ça me fait penser à Strawberry season *o*
    Pas cool pour Hank et son cours :/ :/ :/
    Build a bear on en a en France aussi =o Le concept est fun ^_^ Longue vie à Eli :D
    Pas entendu parlé de 50/50, mais tu donnes envie =o
    Des bisous !

  3. Et pour répondre au titre : they’re made in your heart ;o)

  4. Thomas dit :

    Trop mignon le giants bear =)

    Tu est deja allé voir les GIANTS ???????

    J’y suis allé une fois c’était vraiment sympa, bonne ambiance!!!!

  5. Marion dit :

    Oh je vois pas les photos où tu te frottes le nez les joues et les oreilles avec le coeur lol
    Persuasive peut être mais t’es bien contente de le câliner maintenant ta double mascotte Californienne ( animal totem & baseball). Ils sont beaux nos enfants en tout cas, ils tiennent de leurs mères lol

  6. Maud dit :

    Ayééé !! je me décide à poster mon 1er commentaire (mieux vaut tard que jamais, n’est-ce pas ?!). Pour te remercier pour ta carte déjà, elle est trop belle et va finir accrochée au dessus de mon bureau lyonnais ! Peut-être que j’accrocherais même l’enveloppe, parce que je trouve l’écriture classe aussi :).
    Autrement je n’ai pas choisi cet article parce que c’est le dernier mais… A cause du nounours of course ! Évidemment je n’échangerais le mien pour rien au monde, mais Eli est vraiment chou ^^.

    • chachouille dit :

      Wééé! De rien pour ma carte, ça me fait plaisir qu’elle te plaise!
      J’ai pensé à toi d’ailleurs en faisant mon nounours. Parce qu’il y avait une peau qui ressemblait au tien et comme il n’était pas rempli et qu’il était tout plat, on aurait dit le tien!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s