Hawaï : suite et fin (enfin)

Beaucoup de mal à me motiver, vous l’aurez remarqué… Mais allez, finissons-en avec Hawai!

Le jour de la marche jusqu’au haut de l’Haleakala est enfin arrivé! Et avec lui les promesses de paysages à couper le souffle, d’un coucher de soleil par dessus les nuages, des vues à vous faire pleurer des arc-en-ciels :

Sauf qu’à 3h30 du matin je me réveillais légèrement nauséeuse et que 30min plus tard je vomissais dans mon sac de provisions pour la journée. Chose pas importante à savoir : Je ne vomis jamais. Et quand je dis que je ne vomis jamais, c’est vraiment jamais (ou presque) puisque la dernière fois était en avril 2006, soit six ans plus tôt. Donc pas super comme réveil. Je vais vous résumer très rapidement le reste de ma nuit/matinée : assise à côté ou sur les toilettes à vomir ou autre. THE DREAM. N’oublions pas que j’étais en auberge de jeunesse. Toute seule à l’autre bout du monde.

J’ai donc été incapable d’aller faire la marche. J’ai passé la journée au lit, avec une migraine affreuse, un ouragan dans le ventre et EN PLUS je boitais de la jambe droite. Grosse galère. Il m’a fallu 15min pour réussir à me lever et aller acheter un coca dans un des distributeurs de l’auberge. Coca qui aura été la seule chose à entrer et non pas sortir de mon corps. Bref. Journée affreuse.

Le lendemain j’allais déjà bien mieux. Au programme : sortie à la plage et retour à la tombée de la nuit, avec toute l’auberge. Ayant sympathisé avec les danoises partageant ma chambre, je leur ai collé aux basques toute la journée.

Sur la route on passe par le quartier où les stars du monde entiers ont des villas (notre chère Britney par exemple). Chose assez ironique quand on sait qu’on se dirigeait vers la plage la plus hippie de l’île…

La plage était divisée en deux parties : Une grande plage magnifique pleine de touristes et une petite plage accessible en escaladant quelques rochers. Petite plage principalement nudiste, et ça on nous l’avait pas dit! C’était plutôt marrant, même si mon oeil s’est senti violemment agressé par la vue de tous ces vieux fripés qui se baladaient quéquette à l’air au milieu d’enfants. Normal. Toutes les 20min quelqu’un venait nous proposer de l’acide/LSD/Champi ou nous demandait si on en vendait. Normal. Un gars avec un piercing au pénis a passé l’après-midi et la soirée à faire de mouvements de dingue avec un hulahoop et il a même donné un cours. Normal encore une fois. Puis un groupe de gens jouant du tamtam est venu autour d’un feu de camp et a joué toute la nuit, au plaisir de nos oreilles, et des gens se déhanchant autour d’eux.

les moustiques hawaiens semblent particulièrement friands de mon sang

Le coucher de soleil était magnifique, l’ambiance super agréable. Très jolie façon de finir le séjour.

J’ai rejoint Laure à l’aéroport le lendemain dès la première heure (la pauvre y avait passé la nuit) pour un retour sur le continent.

Bilan et petite vidéo bonus sur Hawaï à venir dans les plus brefs délais ;)

Publicités

2 commentaires sur “Hawaï : suite et fin (enfin)

  1. Fanny dit :

    yeeeeeaaaah je suis fière de toi chouille! héhéhé

    Canon les photos!!
    Pas cool du tout pour le fait d’avoir été malade, mais ta dernière journée à vraiment eu l’air d’être top donc c’est cool :). Et je compati pour les nudistes j’ai eu ça une fois aux Calanques de Cassis et c’était vraiment étrange x)

    Je veux la vidéo owi owi! :)

  2. Trop dommage que tu aies été malade D: D: D:
    Les photos sont kro belles *o* Ca donne tellement envie *o*
    Une vidéooooo, je veuuuuux *o*
    Merci pour le post ^_^ Bisous !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s