Never give any promises

Bon. Promis vous ne me frappez pas? Je sais que ça fait deux mois que je n’ai rien mis à jour alors que je vous avais promis, que je me l’étais promis de finir très rapidement les articles en liste d’attente. Récapitulons rapidement ce qu’il me reste à écrire : Grand Canyon + Death Valley + Bilan retour en france etc (j’avais dit que je ferais un bilan un mois ou deux après, puis 6 mois, et voilà, je suis à la fin des 6 mois et toujours rien) + Bilan sur l’aventure au pair + Bilan sur mon aventure à moi + probablement un article spécial SF. Bref, encore une tonne de boulot aaah. Allez, un peu de courage, c’est parti!

Et c’est parti avec un article qui ne fait pas parti de la liste, mais tout de même très important! Ma hostfamily est venue me rendre visite à Nancy!! Leur voyage en Europe était prévu depuis plusieurs mois avant mon retour. A l’origine du programme : une semaine en France (semaine divisée entre Paris et Nancy) puis une semaine en Italie avec Mandy (l’ancienne aupair) pour fin juillet. Sauf qu’arrivé une semaine avant la date supposée de leur arrivée, toujours pas de nouvelles, ou de confirmation. Rien depuis quelques mois. J’ai galéré toute cette semaine pour essayer de contacter Drea, j’étais à bout de nerf et légèrement dégoutée parce que je les voyais très bien annuler. Et c’est finalement le lundi 23 juillet que j’ai enfin parvenu à la joindre et surprise : ils venaient d’arriver en Hollande chez Mandy! Les quelques jours à Nancy se sont transformés en « on arrivera jeudi dans l’après-midi et on repartira le lendemain midi », petite déception…

Le jeudi, Chad m’appelle et me dit qu’ils pensent être devant chez moi, alors je descend et en effet, les vois garés au bout de ma ruelle. Chad s’avance vers moi, gros hug, puis c’est Jessica qui arrive en courant et me saute dans les bras et me serre très très fort. Ses premiers mots? « I love you more than Mariana » (« je t’aime plus que Mariana », M. étant ma remplaçante) c’est pas très sympa mais ça fait carrément du bien à l’égo! Moi qui avait peur qu’elle soit toute timide ou qu’elle m’ait oubliée, je m’étais fourré les dix doigts des deux mains dans l’œil! Jason a suivi, toujours aussi sweet, fidèle aux souvenirs que j’avais de lui. Puis Drea, Mandy et son fiancé. C’est dingue, bizarre, extraordinaire de les voir là, dans ma maison, les petits jouant dans ma chambre, explorant la maison. C’est deux mondes qui se rencontrent, deux mondes pour moi à des années lumières l’un de l’autre. Ca me fait la même impression que lorsque mes parents et mes amis étaient venus me rendre visite.

On s’est baladés en ville, dont ils sont tombés sous le charme, on a mangé un bon repas made in France by Maman pour lequel Chad a succombé (je vous avais dit que la cuisine française était celle qu’il préférait plus que tout? c’était l’extase pour lui), on leur a montré tout plein d’endroits sympas, on a tous très bien discuté, tout le monde était super sympa (j’ai adoré rencontrer Mandy avec qui j’avais beaucoup discuté avant mon départ aux US, ainsi que son fiancé que j’ai trouvé super intéressant et marrant) et surtout les enfants! C’était comme si je ne les avais jamais quittés. J’ai retrouvé nos longues discussions avec Jason et nos blagues idiotes, les câlins de Jessica et nos jeux. C’était parfait.

D’ailleurs en parlant de Jessica. Rien que d’y penser, j’en ai le cœur qui se serre, d’un trop plein d’amour et de manque. C’est assez fou comme je l’aime cette gamine. Ça n’a pourtant pas toujours été facile avec elle, mais tout ça est très très loin. J’ai passé 24h avec elle accrochée à moi, littéralement. Impossible de m’en détacher, non pas que j’en ai eu l’envie. Ca m’a fait énormément plaisir de la voir toujours autant attachée à moi, voir que je lui manquais autant qu’elle me manquait à moi. Impossible de compter le nombre de fois où elle m’a demandé de rentrer avec eux, de revenir dans ma chambre.

Les au revoirs ont été très durs, comme vous pouvez l’imaginer. 24h c’était trop et pas assez. Trop parce que j’ai eu le temps de me réhabituer à les avoir près de moi tous les quatre, à leur présence, j’ai eu le temps de me rendre compte à quel point ils m’avaient manqué. Mais c’était pas assez, parce que, merde, c’était seulement 24h. On s’est donc dit au revoir en se donnant la promesse de nous revoir dans un an, puisqu’ils seront en Europe début juillet pour le mariage de Mandy. Jessica m’a dit « I will love you forever » et il a ensuite été très difficile de me détacher d’elle puisqu’elle s’agrippait à moi et nous empêchait de fermer la porte de la voiture. C’était affreux. On a du s’y mettre à deux avec mon papa pour libérer mon bras. Déchirant. Ils n’ont pas démarré la voiture avant que Jessica ne me fasse quelques bisous ventouses contre la vitre.

Et voilà. Hmpf.

Last Night

Dernière nuit aux États-Unis… Inutile de préciser que c’est incroyablement bizarre.

Je suis rentrée hier soir chez ma hostfamily. Seulement les enfants et l’aupair étaient là. Les Js ont crié en me voyant et ne m’ont plus lâchée de la soirée. Idem pour aujourd’hui. Je suis tellement contente de les avoir retrouvés mais c’était tellement court. Ils ne veulent vraiment pas que je partes, demain va réellement être dur. Je ne les ai jamais vu autant agrippés à moi. C’est vraiment des anges. Très bonnes retrouvailles avec mes hosts aussi et Marianna. On a diner avec eux, les grand-parents et la soeur de Chad ce soir, c’était super agréable et sympa. J’ai eu plein de câlins. Drea m’a offert mes draps, haha (l’histoire c’est que mes draps sont INCROYABLEMENT doux et j’arrête pas d’en parler et de dire que je veux les rapporter avec moi, alors elle m’a offert un set!).

Les bagages c’est méga galère. J’ai du me débarrasser de beaucoup de choses et pourtant, j’ai : deux grosses valises de taille plutôt normale, une ENORME, deux petites cabines et un gros sac à main. Et mon père a une grosse valise. Ca va être tellement galère à transporter, même si on aura 4 mains de plus à Paris, il n’empêche qu’on va devoir prendre le train avec ça…. alalala. Je prendrai une photo de la tonne de bagages et l’ajouterai sur cet article.

C’est peut-être la fin de mon aventure au pair mais ce n’est pas la fin de mon blog! A venir : Hawaï, Los Angeles, Las Vegas, Grand Canyon, Death Valley, San Francisco et le bilan tant attendu : le bilan de l’année! (qui sera décliné en trois : mon moi au pair, bilan de moi même et en quoi j’ai évolué, bilan du fait d’être au pair). Bref, on a encore plusieurs semaines devant nous! Alors à bientôt!

Random Facts

Faits divers et variés sur tout et n’importe quoi qui m’auront marqué durant mon année aux Etats-Unis (liste non exhaustive, je rajouterai peut être quelques petites choses et vous êtes aussi les bienvenus à faire des ajouts!):

• Les américains sont très accueillants et chaleureux de base. Que ce soit dans la rue, dans les magasins, en voiture; les gens sont polis, souriants et tu n’entends jamais personne râler. Le plus flagrant c’est dans les magasins : les vendeurs sont super sympas, et papotent avec toi et beaucoup te parlent comme si t’étais leur meilleur pote. Le problème, c’est que tout ça n’est qu’apparences, le contact ne vont pas plus loin. Je me souviendrai toujours de Drea me disant durant ma dernière semaine « Tu verras que tout le monde va être très gentil et te demander comment tu vas. Dis que tu vas bien, même si ce n’est pas le cas, parce qu’ils s’en foutent de ta réponse, c’est juste par habitude qu’ils vont te demander ». Ah bon. Je trouve les trouve donc un peu hypocrites mais après tout, qu’est-ce que t’en as à faire que la caissière du Safeway n’en ai rien à secouer de ta petite vie? C’est toujours mieux qu’une qui fait la gueule et ne te dit même pas bonjour (oui oui, je vise la France)

• Les taxes ne sont pas incluses dans le prix affiché en magasin. Ce qui fait que tu payeras toujours plus que ce qui est affiché, et ça te vaudra beaucoup de mauvaises surprises. Le montant des taxes varient suivant les Etats et certains, comme l’Oregon, n’ont pas de taxes! (en Californie la taxe est à 8,6%)

• Au cinéma il y a bien plus de bandes annonces que de pubs. Avant le début de la séance, pour ceux qui sont en avances, l’écran diffusent des pubs et mini documentaires. Lorsqu’il est l’heure de commencer la séance, ils lancent les bandes annonces (minimum 4). Le cliché de l’américain bruyant et chiant au cinéma est faux. Je n’ai jamais eu à faire à des personnes bruyantes depuis que je suis ici (ça change de l’UGC…)

• Autre fait en rapport avec le cinéma : le popcorn est salé et tu peux y ajouter du beurre. Pas de Pop Corn sucré aux US (sauf en supermarché)

• L’américain est adepte du concept « to go » càd à emporter. Vous êtes je suis sûre familiers avec le fait qu’ils adorent se promener avec leur cup de café à la main, et tout est fait pour que cette habitude ne soit pas contraignante à leur quotidien. Il y a des pose-gobelets partout : dans les voitures, au cinéma, sur les cadis… Outre le café et les fast-food il est aussi possible de prendre manger à emporter dans 99% des restaurants. Je ne parles pas là des doggy bags, merveilleuse invention (petite boite dans laquelle tu peux demander au serveur de mettre les restes de ton repas au restaurant pour pouvoir le finir plus tard à la maison). Il est normal et commun d’entrer dans un restaurant lambda et demander un plat à emporter. (j’en aurai bien profité chez mon Thai du coin)

• Les bus de transport en commun sont équipés de portes vélos (à l’avant en général) et sont tous construits pour que des personnes handicapées en fauteuil roulant puissent les utiliser (les bus pas les portes vélos). Et tu tires un fil en plastique pour demander un arrêt. Il te faut le montant exacte du ticket parce qu’ils ne rendent pas la monnaie.

• Les gens ne rangent pas les cadis de supermarché. Ils les laissent sur le parking après avoir mis leurs courses dans leur voiture.

• On ne te regardera pas bizarrement si tu vas au Starbucks ou au supermarché en pyjama.

• Tout est évidemment plus gros mais pas non plus énormissime (sauf dans le middle west, l’amérique profonde)

• Pourboire obligatoire. Tu donnes un pourboire à : un serveur, ta coiffeuse, ton esthéticienne, une guide touristique, un livreur, un chauffeur de navette… bref, toute personne à ton service. Lorsque tu payes avec ta carte bleue, en dessous du montant il y a un espace pour le montant du « tip » (pourboire) et en dessous pour le total. Tu ne donnes pas un pourboire que si tu es satisfait du service ou pour faire plaisir. Non, tu donnes un pourboire parce que tu es obligé, qu’il est attendu. C’est d’ailleurs pour ça que ces personnes sont aussi peu payées : les patrons comptent les pourboires comme faisant partie intégrante de la paye et donc se permettent de ne donner qu’un salaire fixe très bas.

• Beaucoup de maisons de personnes aisées sont occupées d’un évier « crusher ». Il y a dans le tuyau un ‘truc’ qui broie ce que tu y mets dedans. Plus besoin de vider les assiettes dans la poubelle avant de les laver, tu mets tout dans l’évier et tu broies!

• Tu peux tourner à droite au feu rouge (ô comme j’aime cette loi)

• Au restaurant, la première chose qu’un serveur fait après t’avoir donné le menu est de te donner un verre d’eau (avec glaçons et souvent avec rondelle de citron). Au contraire des restaurant français, pas besoin de demander une carafe d’eau ou qu’un te resserve, les serveurs viennent d’eux même dès que ton verre commence à se vider. Il y a des serveurs spécial « eau » dont le travail et de garder un oeil sur les verres des clients et les remplir dès qu’ils commencent à se vider.

• Ils mettent une tonne de glaçons dans toutes les boissons.

• Dans les fast-foods, c’est toi qui t’occupe de ta boisson. On te donne ton verre et tu vas à la fontaine, choisi ton soda et te sers. Libre à toi de te resservir plusieurs fois. Il y aussi un système de numéro. Tout est fait à la demande et donc lorsque tu commandes, on te donne un numéro qu’on appellera une fois que c’est prêt.

• Les portions de nourriture dans les restaurants sont impressionnantes. Par exemple, au chinois, si tu commande un plat de viande/légume, on te donne littéralement un plat et non pas une assiette, que tu peux partager avec toute la tablée! Pas étonnant qu’ils ne mangent pas entrée/plat/dessert comme nous.

• Il y a tout le temps des pubs à la TV. Et quand je dis tout le temps, je veux vraiment dire tout le temps! Prenez par exemple un épisode de How I Met your Mother ou The Big Bang Theory, qui ne durent que 20min. Il y a 4 ou 5 coupures de pubs! Au final, l’épisode dure 35min. En plus de ça, on ne te prévient pas quand ça coupe et quand ça redémarre, non non, ça se fait comme ça, d’un coup. Tout de suite après le générique pour les deux séries que j’ai cité. Plus jamais je me plaindrai des pubs françaises. Une coupure pour un épisode de série, ce n’est RIEN!

• Les toilettes ici sont un peu spéciales, surtout les publiques. En effet, il y a un espace assez conséquent entre la porte et le mur de la « cabine », ce qui fait que les personnes de l’autre côté peuvent très facilement te voir. La porte est quand à elle en général très haute donc pas très pratique non plus. Ajoutez à cela le fait que les toilettes américains sont remplis d’eau et vous avez de quoi faire vos besoins en toute discrétion!

• Il existe deux sortes de carte de crédit. « Credit Card » et « Debit Card ». La « credit card » fonctionne à crédit : tu reçois la facture à la fin du mois et tu payes. Pas besoin de code PIN. La « debit card » est l’équivalent de notre carte française, avec laquelle tu payes tout de suite et qui possède un code. Cependant, tu n’entres que rarement ton code au moment du payement, à moins de bien spécifier que c’est une « debit ». Tu te contente de « swiper » (glisser) ta carte toi même dans la machine et fuala. Par contre on te demande TOUJOURS de signer le ticket caisse (un pour le magasin/resto/etc; un pour toi)

• Environ 90% (estimation personnelle) des voitures n’ont pas d’essuie glace arrière et ça me perturbe. Je ne comprends vraiment pas pourquoi. C’est pourtant bien inutile un essuie-glace arrière quand il pleut/neige. C’est une des raisons pour lesquelles je n’aime pas conduire la Mini Cooper quand il pleut, au bout de 5min on ne voit plus rien.

• Les gens disent tous le temps leur prénom. Par ça j’entends que lorsque deux personnes ne se connaissent pas et se parlent, au Starbucks, un réparateur, peu importe, ils vont direct se dire « Salut, moi c’est Blahblah ». Je sais pas pourquoi mais ça me surprend à chaque fois.

• Ne jamais dire qu’on s’appelle Charlotte dans un Starbucks ou autre endroit où on te demande ton prénom. Pourquoi? Parce qu’ils ne comprennent pas ce que tu dis. Et lorsque par chance, ils comprennent, ils écrivent 95% du temps « Sharlot »…. hm…

• Pas besoin de te prendre la tête pour te débarrasser de ton sapin de Noël. Tu le laisse dans la rue devant chez toi et un camion spécial ramassage-broyage de sapins passe et s’en occupe pour toi.

Maintenant, des faits en rapport avec la vie Californienne (ils existent peut être certainement dans d’autres états mais je ne peux l’affirmer donc je me contente de parler de ce que je sais être véridique)

• La Californie se veut « eco-friendly » càd écologique. La quasi totalité des endroits publiques sont donc équipés de plusieurs poubelles différentes : le recyclable, le plastique et le « trash » (càd la nourriture etc, bref, tout ce qui ne se recycle pas). Beaucoup de magasins et cafés n’utilise que des produits bio dégradables.

• Ils se veulent écolo et pourtant, les américains sont les rois de l’emballage inutile! Les biscuits sont emballés dans du plastique, dans une petite boite, dans un plus grande boite et ainsi de suite. Beaucoup d’emballage qui ne sert absolument à rien donc.

• Pour continuer dans l’écolo et le bio, les Californiens mangent beaucoup, beaucoup de produits bios.

• Si vous êtes végétarien, vegan ou suivez un régime sans gluten, la Californie est l’Etat pour vous. Tous les restaurants proposent des plats végétariens, vegans, et sans gluten. Même les petits restaurant. Et on ne parle pas là d’une salade toute moche qui se bat avec deux tomates et une olive, non, il est bien question de vrais plats travaillés et de bonne qualité.

• A chaque fois que je vais chercher les petits à l’école ou que je vois les mamans de leurs amis je me dis que mince, les mamans californiennes, et surtout de Mill Valley (ville de riches) sont vraiment toutes super minces. Jamais tu ne devinerais qu’elles ont un bébé de 4 mois par exemple.

• En Californie tu mangeras les meilleurs sushis du monde (en dehors du Japon). Ils y sont LARGEMENT moins chers qu’en France et il y a le triple (si ce n’est plus) de choix. Si vous saviez comme ça va me manquer de ne pas manger de sushis régulièrement.

• Les californiens sont des gens relax, friendly (amicaux), souriant, helpful, généreux…

• Il est très rare de voir quelqu’un fumer. De la cigarette. De la Marijuana par contre, c’est très banale, personne ne te regardes de travers ou dit quelque chose. Va fumer une cigarette et tu verras les regards noirs qu’on te lancera. Ne prend pas la peine de te cacher pour fumer un joint, non non, dans la rue, dans un parc, peu importe, tout va bien.

• 90% (si ce n’est pas plus) des gens sont tatoués. Le tatouage ici est très banale et est vue d’une façon beaucoup moins conservatrice qu’en France. Un tatouage visible ne risque pas de te valoir un job par exemple (bon après faut voir le tatouage quand même…). C’est d’autant plus vrai à Hawai où je dirais 96% des gens sont tatoués, de partout. La France a franchement du progrès à faire là dessus

Last Days as an au pair

Nous sommes samedi soir, ma dernière semaine d’au pair est finie. Il ne me reste plus que lundi, en compagnie de Mariana et c’est fini. Ca fait franchement bizarre.

J’ai passé une bonne partie de la journée à préparer mon départ : faire ma valise pour hawaï, pour les 3 semaines qui suivront. Ranger ma chambre, trier, pour rassembler mes affaires dans un minimum de tiroirs possible et que plus rien ne dépasse. J’ai jeté une tonne de choses et me suis débarrassée de plein de vêtements. Pas facile. C’est dingue tout ce qu’on amasse en seulement un an. C’était trop dur alala. Je n’ai même pas encore fini à 100%! Ça me fait très bizarre de ne plus avoir toutes mes photos et post-its (je suis accro au post it. J’en avais une quinzaine collés sur mon panneau). Ca fait vide. C’est triste.

On ne se rend vraiment pas compte de la chose! On ne voit pas les sacs poubelles, les sacs d'affaires, l'ampleur du carton toussa toussa

Chad a trouvé ça bien triste que je fasse mes bagages. Et m’a encore dit que je pouvais toujours rester un an de plus. « Ca n’aurait pas été tellement plus facile de rester? » Ca me fait quand même plaisir qu’il me montre que c’est triste que je partes et qu’on en parles parce que j’ai pas l’impression que ça perturbe Drea d’un pet. Je sens que Lundi soir sera dur avec les enfants et je n’ose pas imaginer mon vrai départ. Mais bon, ça fait partie de l’aventure.

Je n’aurai plus internet sur mon portable. Je dois donner ma carte sim lundi à Mariana et j’ai donc dû aller m’acheter une carte prépayée. Mais ça veut dire pas d’internet sauf s’il y a un réseau wifi dans le coin.

Je n’ai pas grand chose à raconter, je tenais juste à vous mettre à jour. Je vais essayer de trouver le temps pour faire le bilan des un an mais je ne sais pas si je pourrai. Nous verrons.

J’en profite pour vous faire de gros bisous et vous remerciez pour votre soutien presque quotidien cette année.

NB: oui alors j’ai fait une connerie en publiant par erreur un autre article. (je ne sais pas comment j’ai fait, je n’ai fait que toucher mon clavier…) Ce serait passé inaperçu s’il n’y avait pas de Newsletter… pas moyen d’annuler le mail pour le coup. Bref. Si vous n’avez pas encore lu l’article, ne le lisez pas, attendez que je le publie pour de vrai ;) Je planifie plusieurs articles pour qu’ils soient parus pendant mes voyages, afin de ne pas vous laisser sans rien à vous mettre sous la dent.

Underwater

Aujourd’hui j’ai reçu mon nouvel appareil photo compact. J’avais envie d’avoir un bon petit compact pour emporter partout avec moi, et prendre quand je n’ai pas envie de transporter mon réflex. Et tant qu’à faire, j’en ai pris un waterproof! Nous avons passé l’aprem à la piscine avec les enfants histoire de le tester. (j’en suis plus que très contente)

She knows my koala face

Aujourd’hui j’ai officiellement commencé ma dernière semaine en tant qu’au pair.

Je serais incapable de vous expliquer ce que je ressens. Moi même je ne le sais pas. Je suis à la fois très triste et excitée à l’idée de mes voyages. J’ai versé ma première larme samedi soir à cause des petits et de leurs suppliques pour surtout pas que je ne partes, même si ce n’était que pour aller à l’étage du dessous. Bref.

Weekly Report

Tout en écoutant Price Tag, by Jessi J

Ce soir, samedi 14 janvier 2012 à 19h23, j’ai envie de vous écrire un article sans thème particulier. Juste pour discuter un peu, vous raconter ce qui se passe en ce moment dans ma vie.

Cette semaine aura été assez rapide et banale, sauf pour mercredi après-midi. Il faisait beau et bon, j’avais envie de nouveau, de changer un peu alors j’ai décidé d’emmener les petits à San Francisco et plus précisément à Fisherman’s Wharf (parfait avec des enfants). On voulait prendre le ferry mais les horaires ne nous convenaient pas alors on a pris la voiture. Je dois avouer que c’était très mal parti. Jessica était d’une humeur exécrable et n’arrêtait pas de pleurer, geindre et me crier dessus. Elle m’a fait une scène pas possible au Ben & Jerry’s parce qu’elle ne voulait plus de sa glace. Elle avait voulu en prendre une dans un cone (alors qu’en général elle préfère dans les pots) et deux parfums. A peine 2min après avoir commencé, elle n’en voulait plus. Sauf que la glace était à 7$ donc non, elle devait la manger. Alalala, mademoiselle n’est pas habituée à ce genre de chose, j’ai eu l’impression de lui faire subir la pire des tortures. Mais elle a fini par en manger la moitié (je reconnais que les glaces étaient grosses donc c’est pour ça que j’ai accepté qu’elle s’arrête à la moitié)

Après ça on s’est baladés, s’arrêtant regarder quelques magasins et restaurants sympas (the Rainforest Cafe par exemple) . On est allés jusqu’au Pier 39 pour voir les phoques, passage obligé. J’ai voulu les laisser faire un tour de carrousel et on est restés près de 10min à attendre devant mais jamais personne n’est venu s’en occuper. On a croisé un pseudo magicien de rue qui a pris Jason comme aide, c’était marrant. On a passé 3h30 là bas, à ne faire que marcher. On était tous crevés, j’ai dû porter Jessica jusqu’à la voiture parce qu’elle ne pouvait plus avancer. C’était une après-midi sympa, on s’est bien amusés.

J’ai à peine travailler 1h30 jeudi, mais on s’est vraiment bien marrés. On était au parc jusque Chad m’appelle et me demande de rentrer parce qu’il voulait les emmener quelque part. On est rentrés en se marrant et jouant divers jeux sur le chemin. Super agréable.

On a passé le vendredi dans leur deuxième maison. Des gens étaient là pour remplir la toute nouvelle piscine. Elle est trop belle. Je suis dégoutée parce que je n’aurais pas pu la tester! (elle est bien trop froide et ça va prendre quelques jours pour la chauffer). Jessica pataugeait dedans et s’amusait bien, même si l’eau était gelée et qu’il faisait super froid dehors. Puis Chad a eu la brillante idée de défier Drea en lui disant qu’elle n’était pas cap d’aller enfiler un bikini et d’aller dedans. Sauf que Drea a dit ok, si toi tu le fais. Et finalement ils y sont allés tous les quatre pour faire une photo de famille. Trop dingues. Je suis déçue de ne pas avoir pris de vidéo parce que les cris de Drea étaient légendaires. Heureusement qu’ils ont un jacuzzi dans lequel ils ont pu se réchauffer. Après toutes ces aventures j’ai emmené les enfants dans un playground à Healsburg. Il n’était pas censas mais yavait quelques trucs sympas et surtout, il n’y avait que nous donc on était tranquille. On a fait des supers parties de cache-cache et on s’est encore une fois bien marrés (je sais que je le dis beaucoup mais je trouve que c’est important. je suis tellement heureuse de passer de super derniers jours avec eux).

Le soir le grand-père m’a dit de le suivre dans le jardin où on a retrouvé Chad… armé d’un handgun (revolver)! Rite de passage obligé pour toute fille au pair européenne qui se respecte : essayer l’arme à feu! J’avais pour cible une planche de carton. Tom m’a bien tout expliqué, m’a donné plein de conseil mais rien ne m’aurait préparer à la vraie chose. Ca fait un bruit de dingue. Je n’ai jamais entendu un bruit aussi fort et sourd (c’est un peu la même chose oui je sais). A tel point qu’une de mes oreilles s’est tout de suite bouchée et a commencé à siffler. Inutile de préciser que ça m’a pas mal fait flipper. Le revolver était très lourd, je ne m’y attendais pas non plus; ni à l’étincelle. J’ai tiré 2 fois (sans jamais toucher ma cible) mais je n’ai pas souhaité tirer plus parce que : 1. Mes deux oreilles étaient bouchées et sifflaient et je déteste ça . 2…. bah c’est pas mon truc. C’était marrant d’essayer pour dire que je l’ai fait mais voilà. Les armes à feu c’est pas mon dada.

Et aujourd’hui, le plus important : Mariana, ma remplaçante est arrivée! On est allés manger des sushis au même resto où on était allés pour mon premier soir et il se trouve que je porte le même pull et que j’ai la même coiffure que ce jour là. Même pas fait exprès. Mariana est super sympa, vraiment, c’est très rassurant pour moi (pas envie de partir et de laisser mes kids avec quelqu’un que je n’aime pas). Chad m’a quand même dit qu’il était encore temps de rester un an de plus et qu’ils se débarrasseraient d’elle xD Ou qu’ils pouvaient nous garder toutes les deux. Bref. Demain je l’emmène à Muir Woods avec Laure, ça va être sympa.

NB : J’ai rajouté les photos de mon collier sur l‘article de Noël

Edit : Je comptais mettre mes photos mais hahahahaha j’ai oublié mon appareil photo dans leur autre maison (et Jason qui me dit : bah oui je l’ai vu quand on est partis, il est sur un fauteuil) Ca fait vraiment chier (excuse my french). Je vais devoir me taper un aller-retour là bas rien que pour ça. Donc 2h30 pour rien. Génial. Rahhhh…. heureusement que j’ai mon bridge, je pourrai quand même prendre quelques photos demain.